Skip to content

Archives : Les Programmations du F.D.V (2015 à 2010)

 vv affiche 2015 mai

EDITION 2015.

! Le bilan de la 6° éditions en quelques chiffres !

La 6° édition du FDV c’est :
10 rendez-vous spectaculaires dont :
2 spectacles de théâtre,
2 concerts,
4 rendez-vous de lectures mises en jeu de 4 courtes pièces de Georges Feydeau, « Les Baratineurs »,
1 ciné-concert autour de 4 films de Charley Bowers,
1 soirée de clôture.

1 stage de théâtre pour 16 enfants de 8 à 15 ans
709 spectateurs
23 artistes et techniciens du spectacle vivant 24 bénévoles

Pour la sixième année consécutive l’Association Voisins-Voisines a organisé le Festival des Voisins dans le village d’Arbas (31160). Plusieurs facteurs (notamment économiques) ont poussé les organisateurs à réduire la voilure de l’événement en établissant une programmation sur deux jours au lieu des quatre coutumiers.
Cette programmation écourtée dans le temps restait cependant très dense et proposait dix rendez-vous sur les deux jours. Par volonté et sans doute avec un soupçon d’ironie sur leur situation, les membres de l’équipe de programmation du festival s’étaient donnés pour cette année un thème qui faisait appel au burlesque, au vaudeville et à la comédie, bien décidés à présenter une édition joyeuse et de combat !
Étant « pris par le temps », nous avons pour cette année consacré la soirée de la veille du festival, le vendredi 10 juillet, à l’inauguration de cette 6ème édition. Accompagnés des musiciens du groupe OJALÀ aux influences latino, nous avons profité de cette soirée pour présenter à nos adhérents et au public qui nous rejoignait pour la première fois, un état des lieux de la vie de notre association.

Cette édition a également été l’occasion de confirmer l’engouement et l’accroissement des festivaliers présents sur l’ensemble des propositions artistiques de la programmation. Et, enfin une note d’espoir, nous avons pu noter la nette augmentation de la présence du public adolescent ou jeune adulte.

Photo : Jean-Marc Brisset

Inauguration – Photo : Jean-Marc Brisset

Rappel de la programmation 2015

VENDREDI 10 JUILLET / INAUGURATION
Comme cette année nous avons été pris par le temps – 2 jours de programmation (les 11 et 12 juillet)  au lieu des 4 coutumiers – nous avons consacré la soirée qui précède l’ouverture de la programmation à échanger avec le public, avec bien entendu des musiciens qui sont venus perturber notre faconde.
Avec le groupe OjaláAgathe Pitarch : Accordéon, chant, guiro, zabumba > Antoine Perdriolle : Timbales, cloches, guiro, zabumba, quijada > Céline Buisson : Trombone, chant > Charlotte Espieussas : Accordéon, chant, jarana, guiro, pandeiro, quijada > Lisa Hervas : Clarinette, chant, zabumba, guiro > Violeta Jarero : Jarana, chant, zabumba, guiro, quijada.

OJALA - Photo : Gerco de Vroeg

OJALA – Photo : Gerco de Vroeg

SAMEDI 11 JUILLET
12h00 : « Les baratineurs » – lecture mise en jeu Léonie est en avance ou le Mal joli de Georges Feydeau – Mise en lecture Jean-Marc Brisset avec Nathalie Andrès, Rémi Gibier, Nathalie Nauzes, Michèle Monachon, Muriel Bénazéraf et Laurent Ogée. Production : A.V.V. (Arbas)

17h00 : « Les baratineurs » – lecture mise en jeu Feu la mère de Madame de Georges Feydeau – Mise en lecture Jean-Marc Brisset, avec Nathalie Andrès, Jean-Marc Brisset, Nathalie Nauzes et Rémi Gibier. Production : A.V.V. (Arbas)

19h00 : Théâtre – ZOOM, de Gilles Granouillet. Mise en scène Alain Daffos, avec Muriel Bénazéraf. Production : Cie La Part Manquante (Toulouse)

21h30 : Cinéma de l’Oncle Paul – Ciné-Concert Quatre films de Charley Bowers– Musique originale et accompagnement de Mathieu Regnault.  Production A.V.V., avec l’aide précieuse de Jean-Paul Gorce.

Ciné-concert- photo : Gerco de Vroeg

Ciné-concert- photo : Gerco de Vroeg

DIMANCHE 12 JUILLET
12h00 : « Les baratineurs » – lecture mise en jeu Mais n’te promène donc pas toute nue de Georges Feydeau – Mise en lecture Jean-Marc Brisset avec Muriel Bénazéraf, Philippe Bussière, Rémi Gibier, Laurent Ogée et Jean-Marc Brisset. Production A.V.V.

17h00 : « Les baratineurs » – lecture mise en jeu On purge Bébé de Georges Feydeau – Mise en lecture Jean-Marc Brisset, avec Laurent Ogée, Michèle Monachon, Nathalie Nauzes, Rémi Gibier, Muriel Bénazéraf, Nathalie Andrès et Jean-Marc Brisset. Production A.V.V.

18h30 : Spectacle des Petits-Voisins – restitution du stage de pratique théâtrale animé par Lauriane Bénard et Orane Gibier avec 16 enfants de 8 à 15 ans.

19h00 : Concert lounge bar. Chanson française – ARBAS, avec Lauriane Bénard (Ukulélé, voix) et Harold Bénard (Percussions, voix).

21h30 : Théâtre – Il n’y a que Maillan qui m’aille (Titre provisoire).  Mise en scène Hélène Sarrazin avec Corinne Mariotto, comédienne et chanteuse et Frédéric Schadoroff, pianiste. Production  Cie de la Dame (Toulouse)

23h00 : Soirée de Clôture

Les Baratineurs - Feu la mère de Madame -Photo Daniel Saggliocco

Les Baratineurs – Feu la mère de Madame -Photo Daniel Saggliocco

A propos du cycle de lectures – Les baratineurs :

C’est le rendez vous de ceux qui savent que c’est là que ça se passe !
Et c’est parce que ces privilégiés qui voulaient garder leur secret n’ont pu s’empêcher d’en parler, que de nouveaux afficionados, de plus en plus nombreux chaque année, suivent, deux fois par jours, en fin de matinée et en fin d’après midi, ces rendez vous de rire et d’émotion dans les Granges du Château d’Arbas.
Après la vie de Molière de Boulgakov en quatre épisodes à quatre voix et les mémoires de Pauline Carton en deux épisodes à deux voix, les Baratineurs cette année ont choisi quatre pièces en un acte du maitre du Vaudeville, Georges Feydeau.
Plus que de simples lectures, ces rendez vous préparés et répétés en amont se veulent des moments de pur théâtre où l’implication des comédiennes et des comédiens n’a d’égale que leur envie de partager ensemble et de faire partager au public, ces petites pépites du théâtre comique. Une production A.V.V.

Les Baratineurs - Le public - photo : Gerco de Vroeg

Les Baratineurs – Le public – photo : Gerco de Vroeg

A propos du Cinéma
Les films de Charley Bowers en ciné-concert :

Pour la troisième année consécutive le FdV a proposé dans sa programmation une séance de Cinéma. Cette année, nous avons convié les festivaliers à un ciné-concert et la découverte d’un des plus grands poètes du slapstik américain, Charley Bowers.

Quatre de ces films ont été projetés et accompagnés d’une musique originale de Mathieu Regnault.

Pour épater les poules – titre original Egged On, film muet de 1926,
Un drôle de locataire – titre original a Wild roomer, film muet de 1926,
L’Huître en folie – titre original Wild Oysters, film d’animation sonore de 1940,
Non tu exagères ! – titre original Now you tell one !, film muet de 1927.

Pour épater les poules

Pour épater les poules – Charley Bowers – 1926

Le Festival des Petits Voisins :

Le stage de pratique artistique pour les 8-12 ans.

Les Petits Voisins 2015 - photo : Gerco de Vroeg

Les Petits Voisins 2015 – photo : Gerco de Vroeg

Depuis quatre ans l’A.V. organise pendant la semaine du festival un stage de pratique artistique à destination des enfants de 8 à 12 ans. Ce stage a eu lieu à l’Auberge de Fougaron, notre partenaire. Cette année, les 16 Petits-Voisins (âgés de 8 à 15 ans) ont été accompagnés par une nouvelle équipe, Lauriane Bénard (chanteuse et musicienne) et Orane Gibier (étudiante en cinéma). Ils ont été invités à constituer une troupe d’artistes dans laquelle chacun a pu développer un numéro original, sous la forme d’un cabaret qui a été présenté à l’Auberge de Fougaron, le dimanche 12 juillet devant un auditoire de plus de 80 personnes.
Le stage s’est organisé autour de la pratique du jeu théâtral mais aussi du chant et de la vidéo.

Le chapeau Chinois.

Depuis sa création le FdV se préoccupe de permettre à un public intergénérationnel et familial de partager la programmation du festival. Si nous essayons à chaque édition de construire une programmation pour un large public, nous n’oublions pas que les enfants ne sont pas toujours au même rythme que leurs parents et qu’il est nécessaire de leur aménager un lieu. C’est pour cela que nous proposons aux horaires des spectacles du soir (21h30) un espace qui leur est réservé et dans lequel des activités amusantes autour du théâtre sont proposées.

Les sites du festival

Barat – Lieu dit situé sur la commune d’Arbas, site originel du festival.

Le jardin du festival : – Espace privé – Sur une prairie arborée, un lieu de convivialité qui permet l’accueil du public avec : parking, billetterie, restauration-buvette, sanitaires – toilettes sèches. Sur ce site sont installés des chapiteaux de 100 m2 et le Chapeau Chinois (50m2).
Le cabaret : – Espace privé – Ancienne scierie transformée en salle de spectacle. Jauge : 90 assis – 150 debout. Cette salle est équipée pour recevoir différentes petites formes (musique, théâtre, cinéma.)

Programme de la salle : 1 séance de cinéma, 1 concert lounge bar, 1 spectacle de théâtre.

Centre du village d’Arbas.

La Salle de la mairie d’Arbas: – Équipée pour la première année en salle de spectacle pour le festival. Jauge de 97 places. Programme de la salle : Un spectacle de Théâtre, ZOOM.

La grange du château d’Arbas : – Espace privé – Lieu équipé pour recevoir les cycles de lectures des Baratineurs, séances à 12h00 et 17h00. Jauge : 53 assis

NB : 1,5 km séparent « Barat », le site originel du festival, espace de convivialité, du centre du village d’Arbas. En conséquence un système de navettes gratuites a été mis en place par l’association pour acheminer les festivaliers entre les différents sites et spectacles de la programmation.

FougaronVillage voisin à 3 km d’Arbas.

La salle des fêtes de l’Auberge : – Espace privé – cette salle est dédiée au stage de pratique artistique pour les enfants et à la présentation de leur spectacle de fin de stage.

Le site du festival - La crêperie - photo : Gerco de Vroeg

Le site du festival – La crêperie – photo : Gerco de Vroeg

Pour permettre l’équipement technique des lieux de représentations du festival, l’AVV a mis en place depuis la création du FdV un réseau de partenariats techniques avec plusieurs théâtres et structures culturelles du territoire cantonal et régional. Ces partenariats se réalisent sous la forme de prêt de matériel.

Ont été sollicités pour l’édition 2015 et ont répondu favorablement :

  • Le T.N.T – Théâtre National de Toulouse.
  • Le Théâtre Garonne de Toulouse.
  • Les Pronomade(s) en Haute-Garonne – Centre National des arts de la rue.
  • Music’Halle – École des musiques vivaces de Toulouse -.

Le site de plein air de Barat est équipé avec l’aide des services techniques de la Communauté de Communes des Trois Vallées – Aspet .

2014

EDITIONS 2014

Ne nous résignons pas à vivre dans un monde uniforme et monochrome !

Non, ne nous y résignons pas ! Si nous voulons combattre la méchante humeur ambiante qui pousse au repli sur soi, il faut que nous sortions de chez nous et que nous donnions l’exemple. Démontrons à toutes celles et ceux qui craignent le mélange des genres et des cultures, qu’une société est une somme de croisements, de différences et d’échanges.
Alors que faisons-nous ? Laissons-nous du temps de cerveau disponible pour TF1 ? Gardons-nous une dose d’optimisme pour croire à la victoire des Bleus au Mondial ? Ou alors, ne serait-il pas mieux de quitter nos canapés pour profiter du spectacle du monde pluriel !
C’est à cette dernière proposition que nous vous convions. Le temps d’un long weekend, nous vous donnons dix huit rendez-vous pour aller au spectacle ; du théâtre, des concerts, des lectures, du cinéma en court métrage. Autant de regards et d’imaginaires d’artistes pour s’ouvrir à la diversité des modes, des formes et des idées qui s’agitent autour de nous.
Soyons curieux. Laissons nous bousculer, entrainer, questionner, amuser et surtout émouvoir. Sortons de chez nous et portons haute la volonté d’unir nos différences.

Maintenant c’est à Vous de Voir !

Ci-dessous le programme de la cinquième édition du Festival des Voisins. Nous l’avons composé éclectique et pour tous.

VENDREDI 11 JUILLET 

 19h00 > Jardin du Festival – Barat
Inauguration de la 5ème édition du festival.

Apéro concert avec Trio Vagabond : du musette aux klezmer !

Le trio Vaguabond - Claire HMusique! Ces trois-là vous joueront un répertoire large : valses, javas, paso-dobles, tangos, boléros, musiques latines, musiques des Balkans, New Orleans, klezmer… Un concert simple, populaire et inspiré, pour la légèreté du moment et la convivialité.
Avec :  Florent Rousset > batterie. Camille Artichaut > clarinette. Florian Demonsant > accordéon.
Entrée libre

21h30 >Chapiteau du Pré commun Arbas
Ça va ? Si ça va bravo ! Théâtre.

Spectacle tiré des pièces de Jean-Claude Grumberg, « ça va ? et si ça va, bravo »
Jean-Claude Grumberg / Cie Beaudrain de Paroi (Toulouse).

Affiche Grumberg« Ça va ?»… «Tu te fous de ma gueule !»
Dans un univers imprécis (hall de gare, quai de métro, salle d’attente…), des hommes et des femmes se croisent. Apparemment ils se connaissent, ou du moins s’interpellent et engagent la conversation en commençant par ce fameux « ça va? »

Premier balbutiement du dialogue, veine tentative d’intérêt pour l’autre, point de départ d’une discussion sur l’état de l’état de chacun, et du monde.

Les personnages sont drôles mais jamais stéréotypés. Passés par l’intransigeance moqueuse de Grumberg, ils donnent un regard savoureux à ce présent parfois si absurde.

Il n’y a pas de fin ou de chute à cette dérive verbale, juste un élan porté par l’absurde des situations et le groove des répliques. Quelques pas vers l’absurde pour atteindre en souriant le déraisonnable. Une bien belle façon de nous montrer du doigt et de nous tirer la langue, avec pudeur et respect. Jean-Pierre Beauredon

Mise en scène & Scénographie Jean-Pierre Beauredon, Assistante à la mise en scène Cathy Brisset
Avec Denis Rey, Philippe BussièreFrancis Azema, Jean-Pierre BeauredonCathy Brisset.
Lumières Guillaume Hermann,  Costumes Marianne Levasseur > Emballage sonore Mathieu Hornin >
Musique Claude Delrieu > Affiche Anouk Vernet
Création soutenue par La Mairie de Toulouse, le Conseil Régional Midi-Pyrénées, le Conseil Général Haute Garonne
Prix des places : 12€/ 8€/ 5€.

23h00 >Cabaret de Barat
Les beaux jours – Chanson

Vincent Pérez

P1190930P1190958Né d’une envie impérieuse arrivée à maturité, Les beaux jours est son premier véritable projet solo depuis plus de quinze ans de chanson.
Ce sont des chansons intimes, épurées, captées dans leur intention brute, où la guitare, un piano ici, un accordéon là, accompagnent la voix, le texte. C’est une promenade sensible mêlant souvenirs, rêveries, instants de vie, de liberté, qui a pour fil conducteur l’amour-la poésie et Dinard (une Bretagne).

Guitare, chant : Vincent Pérez > Chœurs : Cynthia Rousseau. Autoproduction
Prix des places : 12€/ 8€/ 5€.

SAMEDI 12 JUILLET

12h00 Grange du Château d’Arbas
Les Baratineurs

lecture 1lecture 2Lecture feuilleton. Partie #1
Pauline Carton « Les théâtres de carton » (ed. Librairie académique Perrin) > épisode 1

Quand elle rédige Les Théâtres de Carton, Pauline Carton a 50 ans et 30 années de carrière passées essentielle­ment à interpréter les bonnes et les concierges… elle y relate sa vie de comédienne et nous plonge dans ce que le spectateur ne perçoit habituellement pas et qui cependant fonde et accompagne toute aventure théâtrale : les bouts de ficelle, les trous de mémoire, les fous rires, les solutions de dernière minute. Des souvenirs de carrière racontés avec la même ironie que celle de l’un de ses plus proches amis, Sacha Guitry, dont elle fut la fidèle confidente.

Lecture proposée par Jean-Marc Brisset. Avec Muriel Bénazéraf et Michèle Monachon
Entrée libre

16h30 LaYourte à Barat
Avis de Tempête(s) -Théâtre d’objets à partir de 4 ans.

Adaptation théâtrale des albums de Jean Gourounas / Cie le Point d’Ariès (Toulouse)

Affiche ADT (2)Un « spectacle-voyage » avec Grégoire, celui qui, sur les places des villages, raconte des histoires. Mais quand Grégoire nous présente le quotidien avec les yeux d’un enfant, cela donne une montagne enneigée bien mystérieuse et un bain… mouvementé ! Et quand les parents ont oublié de faire les courses, la fouille du frigo relève de l’aventure !
« Enthousiasmé par la découverte des albums de Jean Gourounas (aux éditions du Rouergue), j’ai tout de suite eu envie de les lire aux enfants. Devant leur plaisir et leur amusement à m’écouter, l’idée m’est venue d’en tirer un spectacle.
J’ai voulu rencontrer l’auteur et discuter avec lui pour envisager une adaptation théâtrale. Son accueil très chaleureux pour cette aventure a été un pas de plus vers la concrétisation de ce projet. Une fois décidé, il me fallait alors imaginer un lieu, un espace, un fil conducteur pour relier plusieurs albums en un spectacle unique. Et l’aventure a commencé… » Stéphane Duron

Mise en scène Emmanuelle Pouzet >Manipulation, conteur : Stéphane Duron >Technique Jean François Langlois.
Production Cie Point d’Ariès. Ce spectacle a été créé en coproduction avec Le Moulin du Roc (scène nationale de Niort), le festival 1, 2, 3 en scène de Toulouse, la F.O.L du Gers et le service culturel de Viroflay. Et avec l’autorisation des éditions du Rouergue.
Prix des places : 12€/ 8€/ 5€.

18h00 Grange du Château d’Arbas
Les Baratineurs

lecture 3Lecture feuilleton. Partie #2
Pauline Carton « Les théâtres de carton »(ed. Librairie académique Perrin) > épisode 2

Entrée libre

21h30 Chapiteau du Pré commun Arbas
Le Tempo est compté – Concert

Le Commando Nougaro  (Toulouse) – Groupuscule d’activistes vocaux

visuel afficheLoin de l’étiquette «spectacle de reprises», le Commando Nougaro propose un voyage poétique où projections vidéo se frottent aux mots, aux rythmes et aux sons. Avec générosité et en toute délicatesse, ces 4 agités du vocal prennent d’assaut la scène pour offrir une création singulière et sensible où le public tient une place toute particulière. Le tempo est compté, c’est 1h30 d’émotions partagées, d’instants de vie racontés, entre chanson, polyphonie, matière électronique et improvisation vocale et instrumentale. Au gré des titres, ces artistes nous amènent dans un club de jazz, dans la rue, à l’aube d’une relation amoureuse… Et comme pour mieux nous séduire, ils réchauffent l’atmosphère sur des airs brésiliens ou africains. Vous êtes prévenus, la surprise est totale et « enchanteresque ».

P1200063Avec Fabrice Aillet voix, électronique > Olivier Capelle voix samplers, multi-effets, peinture > Arnaud Courcelle accordéon, scénographie vidéo > François Dorembus voix, guitare.
Prix des places : 12€/ 8€/ 5€.

P120008023h00 Cabaret de Barat
Le Cinéma de l’Oncle Paul – Cinéma

La nuit des 5 courts Le Masne – Réalisateur invité : Christophe Le Masne

Les Inévitables > 22’
Benoît se réveille un dimanche matin, un lendemain de fête, allongé sur le tapis du salon chez des gens qu’il ne reconnaît pas.

Naturellement > 28’
Sandra et Benoît sont invités à passer quelques jours chez des amis dans le sud de la France. Quand ils arrivent enfin à trouver la maison, ils sont étonnés de découvrir que tout le monde vit le plus naturellement du monde.

Et alors > 26’
Comédien, Benoît sollicite un metteur en scène pour jouer le texte qu’il s’est écrit. Pour les répétitions, il demande à Mado les clés d’un hangar désaffecté qu’elle est censée garder. En échange, celle-ci voudrait faire partie de l’aventure…

Et la série espagnole :

Annie de Francia > 32’
Deux sœurs et leur mère roulent à travers l’Espagne pour se rendre au mariage d’un cousin éloigné. Pour Annie, la mère, fille d’un réfugié politique espagnol exilé en France, c’est l’occasion de renouer avec une famille dont elle a perdu le contact, et de permettre à ses filles (15 et 25 ans) de retrouver leurs véritables racines.

Sexy Dream > 28’
L’un a mis des années avant de se déclarer, l’autre pense qu’il faut y aller au culot, le dernier a regardé trop de films pornos. Et elle, elle fait ce qu’elle veut. Personne ne l’oblige mais personne ne l’empêche non plus.

 1 Les InÇvitables2 Naturellement3 Et alors4 Annie de Francia5 Sexy Dream

 

 

 

 

Distribution
Les Inévitables (ordre alphabétique) > Renaud Bécard, Marc Citti, Christophe Le Masne, Katia Medici, Laurent Petitgand, Guillaume Rannou, Lila Redouane

Naturellement (ordre alphabétique) > Pierre Berriau, Ese Brume, Sophie Cadot, Agathe Dronne, Antoine Fayard, Nanou Garcia, Christophe Le Masne, Pierre Maguelon, Arthur Nauzyciel, Thierry Perkins, Laurent Petitgand, Agnès Pontier

Et alors (ordre alphabétique) > Marc Citti, Nanou Garcia, François Macherey

Annie de Francia > Nanou Garcia, Fanny Lefebvre, Anita Le Masne & Marc Andréoni, Joan Bellviure, Lolette Gregogna, Juan Jimenez, Alex Moreu, Paco Perez, Romans Suarez Pazos.

Sexy Dream (ordre alphabétique) > Marc Citti, Sauce Ena, Daniel Holguín, Alex Moreu

Entrée libre

DIMANCHE 13 JUILLET

12h00 Grange du Château d’Arbas
Les Baratineurs

Lecture feuilleton. Partie #3
« Le roman de  Monsieur de Molière » de Mikhaël Boulgakov (ed. Folio) > épisode 1

« S’il est un chant d’amour à notre littérature entonnée par un étraMolièrenger qui a tout pour nous plaire, c’est bien Le Roman de Monsieur de Molière de Mikhaïl Boulgakov. Il en fait, par la grâce d’un ton narquois à la Scapin, d’un raffinement digne du Misanthrope et des coups de théâtre qui ne dépareraient pas Amphitryon, un roman-comédie-ballet. Tout sautille, tout danse, tout pétille ; c’est Versailles à Moscou. Et les moments de tragédie vous arrachent le cœur (…) Boulgakov qu’on sait doué, censuré, malheureux, affamé, sauvé de la mort par Staline (un dictateur est imprévisible !) était fou de théâtre. Aussi, romancer Molière, sa vie, son œuvre était pour lui sonder l’âme même du spectacle. »  Jean-Pierre Dufreigne – L’Express – 01.02.2007

Lecture proposée par Jean-Marc Brisset. Avec Nathalie Andrés, Rémi Gibier, Nathalie Nauzes et Laurent Ogée.
Entrée libre

16h30 Cabaret de Barat
«Exécuteur 14 – Installation, performance

Adel Hakim / Cie BB & BB.

bandeaue14C’est un homme, ce pourrait être moi ou toi. L’homme raconte sa guerre, une guerre civile ; il nous parle à tous en particulier. Il y a les mots du texte et celui qui l’énonce et parce qu’ils tombent de sa bouche, je comprends que ceux-ci ne sont pas que des mots. Ils disent l’enfance, la vie qui bat et le sang séché ; l’intime et le réel dans le chaos. C’était là. C’est encore là. La parole s’écoule incessante, couvre tout, en silence. 

La tragédie se répète.
Puis s’ensuit la fatalité comme un argument, puis ce trouble d’être spectateur.
Les flots d’images miniatures, gigantesques, fragmentées; le sort des mots triturés, vidés, la banalité du non sens. La parfaite apparence, la pensée politique et correcte.
L’information donnée, entendue, reçue, digérée, transmise puis listée, podcastée, archivée. Son extrême banalisation efface le sort des uns et esquive l’oubli des autres.
En filigrane, la tragédie des hommes.

Avec l’aimable autorisation de l’auteur, Adel Hakim, pour l’utilisation de son texte. Installation, performance de Françoise Robe. Interprétée par Camille Pollès, plasticienne et Christophe Toublanc, comédien,
Production : Cie BB & BB.
Pour en savoir plus 

Prix des places : 12€/ 8€/ 5€.

18h00 Grange du Château d’Arbas
Les Baratineurs

Lecture feuilleton. Partie #4
lecture molier 2« Le roman de Monsieur de Molière » de Mikhaël Boulgakov (ed. Folio) > épisode 2

Entrée libre

 

 21h30 Chapiteau du Pré commun Arbas

Orlando, King Kong power – Concert

Orlando Quintet (Toulouse)

Les filles sages vont au ciel, les autres où elles veulent ! Orlando Trio

ExpositionOrlando est un quintet où chaque sexe est représenté : homme, femme et le troisième. Tous musiciens, tous chanteurs, tout se mélange. Orlando dresse un chapiteau de l’étrange et lâche des chansons qui volent où elles veulent, ballons relancés par l’un ou l’autre des protagonistes de ce cabaret très free, intriguant et décapant. Orlando est l’inventeur de la chanson hybride, qui fait le planeur ou qui fait rugir le moteur.

Aïda Sanchez chant, piano > Christelle Boizanté  chant, clavier, percussions > Frédéric Marchand chant, accordéon, piano, yukulélé > Etienne Roumanet ou Lina Lamont  Contrebasse >Paule Melnotte ou Frédéric Cavallin  Batterie Paroles et musiques > Aïda Sanchez, Christelle Boizanté, Frédéric Marchand, Nathalie Vinot. Photo > Jules Marchand, Guy Terrache.
Avec le soutien du CNV, de la SPÉDIDAM, du Conseil Général de Haute Garonne et de la Mairie de Toulouse.
Prix des places : 12€/ 8€/ 5€.

23h00 Pont de Barat
Feu d’artifice.

23h30 Site du Festival – Barat
Baloche Loufoque et Fantastique

009

Trois musiciens hors normes, tout-terrain composent et décomposent l’exercice du Bal avec un talent foudroyant.
Sous les doigts de ces Princes de l’humour, la tête dans la boule à facette, ils nous embarquent dans de multiples standards revisités.

Alors maintenant venez danser !!!!

Avec Claude DelrieuPhilippe Gelda, & Thomas Fiancette.
Entrée libre

LUNDI 14 JUILLET

12h00 Grange du Château d’Arbas
Les Baratineurs

Les BaratineursLecture feuilleton. Partie #5
« Le roman de Monsieur de Molière » de Mikhaël Boulgakov (ed. Folio) > épisode 3

Entrée libre

 

 16h30 > La Yourte Barat

Faim de Loup ! Théâtre d’objets à partir de 4 ans.

Une adaptation de « Sacré Sandwich » de Christian Voltz et de « Faim de loup » d’Eric Pintus et Rémi Saillard, avec l’autorisation des éditions Didier Jeunesse et L’Ecole des loisirs / Cie le Pont d’Ariès.(Toulouse)

Affiche FDL OKTout droit sorti de ses malles de voyage, voilà Grégoire qui raconte la première aventure : celle d’un petit bonhomme qui a drôlement faim et qui décide d’acheter un sandwich. Quoi de plus agréable que d’aller le manger dans la forêt ? Mais voilà qu’il doit partager avec les autres animaux de la forêt qui eux aussi sont affamés. Et quand le loup arrive…
Grégoire conte ensuite une deuxième aventure : un loup, pauvre hère, a faim, tellement faim. Et comble de malheur, le voilà qui tombe dans une fosse à ours, alors qu’il n’en reste qu’un dans tout le pays ! Seul au fond du trou, le désespoir le guette ; pas de bruit et cette faim qui le tenaille ! Mais qu’entend-il ? Des bruits de pas, des petits pas… Et voilà qu’arrive un lapin, son ennemi juré, tout moqueur… Un spectacle qui donne une faim de loup!

Pour retrouver l’univers graphique de Rémi Saillard dans Faim de loup , Stéphane Duron a usé d’une part du jeu d’ombres et d’autre part du système de pop-up : le décor des arbres se déplie à la manière d’un livre pour enfant.

Mise en scène Sarah DARNAULT > Création des marionnettes et des décors, manipulation, interprétation Stéphane DURON > Technique Jean François LANGLOIS > Création musicale Christian ALAZARD.
Production Cie Point d’Ariès. Ce spectacle a été créé en coproduction avec le prix petite enfance du salon du livre de Gaillac, le centre culturel Bellegarde de Toulouse, le festival 1, 2, 3 en scène de Toulouse et les villes de Gaillac et de Toulouse.
Prix des places : 12€/ 8€/ 5€.

18h00 Grange du Château d’Arbas
Les Baratineurs

Les BaratineursLecture feuilleton. Partie #6
« Le roman de  Monsieur de Molière » de Mikhaël Boulgakov (ed. Folio) > épisode 4

Entrée libre

21h30 > Cabaret de Barat

Les deux maris de la femme poisson– Chanson

Musique à texte et paroles déjantées (Toulouse)

PHOTOSANSTEXTE« Les Deux Maris de la Femme Poisson » ressemble à quelque chose qui serait entre un concert et une pendaison de crémaillère.
Les Deux Maris de la Femme Poisson, c’est toujours Fabrice à la guitare et Lina Lamont à la contrebasse et tous les deux au chant. Dans les textes, on retrouve ce goût prononcé pour l’auto-dérision et le très personnel tissage des mots et des images. Il y a aussi la musique qu’ils inventent ensemble, en écho à leurs textes : des musiques assises, des qui courent, des qui creusent, des qui trépignent, des musiques qui plongent…
« L’écriture des textes est le sujet de deux de nos chansons. La première de ces chansons commence comme ça : « La machine à hacher du boucher n’a jamais tant haché de veau que je n’ai haché de mots ». Le début de la seconde est « Les rideaux de tes yeux pour dire les paupières, poète… ». Sans les résumer, ce sont deux bonnes images de ce que j’aime et ce que je déteste dans ce qui me vient quand j’écris. D’un côté, une image, saisissante pour moi : un boucher, une machine à hacher, du veau, des mots… De l’autre, l’impression d’avoir déjà lu ça quelque part… J’essaie d’encourager chez moi la première et de décourager la seconde.
Le pari de l’écriture des textes des deux maris :  le choc entre le monde qui m’entoure, les idées qui me viennent et une recherche, par les mots, d’images saisissantes, de comparaisons pas si absurdes, de paradoxes pas si paradoxaux. » Fabrice Guérin

Guitare et chant Fabrice Guérin > Contrebasse et chant Lina Lamont> Ecriture des textes Fabrice Guérin > Composition des musiques Fabrice Guérin puis Lina Lamont >
L’Album : Étrange c’est Mieux. Instruments additionnels sur le disque Olivier Cussac
Leur site internet : http://lesdeuxmaris.online.fr

Prix des places : 12€/ 8€/ 5€.

P1200530

FDV-affiche2013-version26maiL’édition 2013

L’édition 2013 a eu lieu du vendredi 12 au dimanche 14 juillet 2013

Sur ces trois jours de festivals, 1020 spectateurs ont pu assister aux différentes représentations proposées. 

Le programme de cette quatrième édition proposait :
4 spectacles de théâtre dont 1 à destination du jeune public,
3 rendez-vous de lectures, « les Baratineurs »,
4 concerts,
1 séance de cinéma.

« Quand on est dans la merde jusqu’au cou il ne reste plus qu’à chanter » lançait un jour Samuel Beckett. L’ironie de la formule nous plaît et nous l’empruntons pour lancer la quatrième édition de ce festival.
N’épiloguons pas, mais l’existence d’un festival de théâtre, ici, dans le village d’Arbas, reste une entreprise périlleuse. Préserver son avenir réside d’abord sur notre capacité à vous fédérer, vous les festivaliers. Ensuite il nous faudra convaincre et gagner encore la confiance de nos partenaires institutionnels ou privés afin qu’ils amplifient les aides déjà accordées. Puis nous développerons nos actions sur des temps plus longs au cours de l’année pour qu’elles s’inscrivent durablement comme l’un des moteurs du développement de notre territoire. A l’aube de cette quatrième édition, nous n’en sommes pas encore tout à fait là, mais cela ne nous empêche pas de vous proposer comme antidote à la morosité ambiante et à la récession dont on nous rebat les oreilles de ne faire aucune économie d’émotions et de rêves. Le théâtre embellit notre existence et à ce titre il est un bien de première nécessité. Voilà pourquoi, intrépides, nous poursuivons coûte que coûte.
Cette année encore, venez nombreux donner vie au Festival des Voisins, parce qu’il est à la fois révélateur d’imaginaires et créateur de convivialité. Pour faire vivre cela donnons-nous du mal, parce que « se donner du mal pour les petites choses, c’est parvenir aux grandes, avec le temps » et  ça, c’est encore du Beckett !

VENDREDI 12 JUILLET

  • 18h00 / AUBERGE DE FOUGARON.
    « A travers la scène ». Spectacle écrit et interprété par les enfants de l’atelier théâtre des Petits Voisins.

Tout au long de l’année scolaire un groupe d’enfants de 10 à 12 ans se retrouve à Arbas le mercredi sous la direction de Clémence Lamache. Ils nous invitent à venir découvrir leur travail.
Entrée libre dans la mesure des places disponibles –  résa : festivaldesvoisins@hotmail.fr ou 06 21 97 28 46 

petits-voisins-spectacle

  •  19h00 / JARDIN DU FESTIVAL / BARAT.
    Inauguration de la 4° edition du festival en compagnie de La Marmaille

discours, apéro-concert en compagnie de « La Marmaille » (fanfare atypique)

IMG_4635

  • 21h30/ NOUVEAU THEATRE DE BARAT.
    « les diablogues et autres inventions à deux voix » de Roland Dubillard.Théâtre

Mise en scène : Jean-Marc Brisset. Avec Jean-Marc Brisset et Philippe Bussière. Association Voisins-Voisines.
Dialogues de sourds ou dialogues de fous, quatre personnages interprétés par deux comédiens  pour rire du rire amer de nos incertitudes, du rire jaune de nos errances et du rire léger de nos béatitudes.
Prix des places : 10€/ 8€/ 5€– résa : festivaldesvoisins@hotmail.fr ou 06 21 97 28 46 

SAMEDI 13 JUILLET

  • 12h00 / JARDIN DU FESTIVAL
    Les baratineurs.  Lectures.

Rendez-vous de lectures proposées à une ou plusieurs voix dans un lieu insolite.
Deux rendez-vous par jour à l’heure du brunch et en fin d’après-midi. Programme à découvrir pendant le festival.
Entrée libre.

IMG_5261

  • 16h30 / AUBERGE DE FOUGARON
    « l’arbre délivré ». Lecture très animée et théâtre d’objet.

D’après « L’arbre » de Marc Daniau. Éditions Seuil-Jeunesse. Adaptation et interprétation : Annie Point. Mise en scène : Christian Carrignon. Compagnie Avant la Fin.
Un spectacle où les enfants à partir de cinq ans peuvent amener leur parent.
Prix des places : 10€/ 8€/ 5€.

  • 18h00 / GRANGE DU CHATEAU D’ARBAS
    Les baratineursLectures.

Entrée libre.

  • 21h30/ NOUVEAU THEATRE DE BARAT
    « Là-bas ».  Concert.

Une ballade chantée de Villon à Prévert mais aussi Ferré, Barbara ou Ingrid Caven.
Paula de Oliveira, chant. Jules Thévenot, Arrangements et guitare électrique.Une production La Scène Déménage.
Prix des places : 10€/ 8€/ 5€.

  • 23h00 / PONT DE BARAT
    Feu d’artifice.

 Le plus petit mais le plus tendre feu d’artifice du Comminges ! Amenez vos flambeaux et vos lumignons.

  • 23h30 / NOUVEAU THEATRE DE BARAT
    Monkey businessConcert.

Genre : Néo Rockabilly / Psychobilly.
Entrée libre.

MKB-montage photo groupe

DIMANCHE 14 JUILLET

  • 12h00/ JARDIN DU FESTIVAL
    les baratineursLectures

Entrée libre.

  •  12h45 / NOUVEAU THEÂTRE DE BARAT.
    « chiens en chantier » de Annie Point.  Théâtre

Une revue anthropomorphique du meilleur ami de l’homme.
De et avec Annie Point. Compagnie Avant la Fin.
Entrée libre.

Deux coco Mirza P1040974_2

  • 16h30 / NOUVEAU THEATRE DE BARAT
    Le cinéma de l’oncle paulSéance de cinéma.
    « Ève ». De Joseph Léo Mankiewicz. (1950).

La séance sera présentée par Paul-Jean Cegor. Président du Ciné-Club des Baratineurs.
Entrée libre.

  • 19h00 / GRANGE DU CHATEAU D’ARBAS
    les beaux joursConcert.

A l’occasion de son premier disque solo, Vincent Pérez, le chanteur du groupe Monkey Business troque son costume de rocker pour nous présenter des chansons plus intimes. Une promenade sensible ayant pour fil conducteur l’amour.
Guitare, chant : Vincent Pérez. Chœurs : Cynthia Rousseau.
Prix des places : 10€/ 8€/ 5€.

visuel-VPEREZ-les-beaux-jours

  • 21h30 / LE NOUVEAU THEATRE DE BARAT.
    « La cantatrice chauve » d’Eugène Ionesco. Théâtre.

Dans les environs de Londres (c’est-à-dire n’importe où), le couple Smith, bourgeois, attend le couple Martin, bourgeois, pour le souper. Mais le retour de la bonne et l’arrivée du capitaine des pompiers vont compliquer les choses…
Mise en scène : Laurent Ogée. Compagnie Le Nouveau Comptoir.
Avec : Nathalie Andrès, Muriel Bénazéraf, Philippe Bussière, Jean-Marc Brisset.
Prix des places : 10€/ 8€/ 5€. 

La-Cantatrice-Chauve-23


En parallèle, était proposé un stage de théâtre de 5 jours pour les enfants de 8 à 12 ans, ainsi que « Le Chapeau chinois » – Espace réservé aux enfants tous les soirs pendant le spectacle des parents.

7 spectacles étaient en accès libre : les concerts de La Marmaille et des Monkey Business, les lectures des Baratineurs,  le spectacle d’Annie Point Chiens en chantier et enfin la projection du film All about Eve  de Joseph Mankiewicz.

5 spectacles ont fait l’objet d’une billetterie, Les Diablogues de R. Dubillard, le spectacle jeune public L’Arbre délivré, le récital Là-bas, le concert Les beaux jours et enfin le spectacle La Cantatrice chauve d’E. Ionesco.

Les sites du festival :
Pour accueillir le public dans un site adapté, l’Association Voisins- Voisines bénéficie, depuis la création du festival, de l’accès à une propriété privée au lieu-dit « Barat », à l’entrée du village d’Arbas. Ce site regroupe une scierie désaffectée entourée d’une prairie arborée de 3000 m2. La prairie nous permet d’installer : un chapiteau pour les enfants baptisé Le Chapeau Chinoisune scène de plein-air pour les concerts, une paillote buvette et petite restauration, et un chapiteau de 100 m2.

La scierie aménagée en salle de spectacle est équipée d’une régie lumière et son, d’un grill technique, de pendrillons, et possède une scène de 40 m2. La jauge de cette salle nommée Le Nouveau Théâtre de Barat est de 95 places.

Depuis deux ans le festival programme des spectacles au centre du village d’Arbas  et dans le village voisin de Fougaron. Deux salles sont équipées : (grill technique, lumière, son, petite scène.) La grange du château d’Arbas, petite salle pouvant recevoir 50 personnes et la salle des fêtes de l’Auberge de Fougaronsalle dédiée au spectacle jeune public et au stage de pratique artistique avec une jauge de 60 places.
img_8836

Si nous regardons les résultats de fréquentation présentés dans ce bilan et si nous les comparons avec les éditions précédentes, nous pouvons constater que le festival, depuis sa création, a su trouver son public.

Pour l’édition 2013, la moyenne de remplissage des spectacles payants est de 98% et nous constatons que les spectacles et concerts en accès libre ont rencontré un vif succès.
Ces résultats positifs nous assurent, s’il en était besoin, du bien fondé de notre action et de son adéquation avec le public du canton. 
Le festival participe à la vitalité de son territoire. Porteur d’une dynamique sociale, il entend également contribuer à la vie économique et touristique de la vallée de l’Arbas.

La cinquième édition du Festival des Voisins aura lieu du vendredi 11 au lundi 14 juillet 2014.

L’édition 2012

affiche festival des Voisins 2012Lorsqu’en juillet 2009, l’Association Voisins-Voisines invite les habitants de son village d’Arbas à la première édition d’un festival de théâtre qu’elle intitula « Festival des Voisins – numéro zéro », son objectif était de proposer un événement autour du théâtre sur un territoire rural, géographiquement éloigné des propositions artistiques des théâtres et centres culturels urbains. L’originalité de cette proposition résidait dans la proximité que l’association souhaitait instaurer entre les spectacles et les spectateurs en programmant du théâtre à deux pas de chez eux, dans des lieux voisins équipés et transformés pour l’occasion en salles de spectacles.

Depuis cette date, Le Festival des Voisins, porté par un grand nombre de bénévoles, se développe et poursuit son action de diffusion de spectacles vivants. Il est devenu un événement attendu dans son canton et participe à sa manière au développement culturel et touristique de son territoire.

LA PROGRAMMATION DU FESTIVAL 2012

Depuis sa création, le Festival des Voisins cherche à fédérer un public intergénérationnel et familial autour de textes théâtraux sur lesquels aînés et plus jeunes puissent ensemble exercer leur curiosité de spectateurs.

LES PETITS VOISINS et leur « Chapeau Chinois »

« La jeunesse est plus apte à inventer qu’à juger, à exécuter qu’à conseiller, à lancer des projets nouveaux qu’à poursuivre des anciens. » Francis Bacon (Les essais)
Lorsque les spectacles ne correspondent pas aux plus jeunes spectateurs, une offre spécifique leur est faite dans un lieu qui leur est dédié. « Le chapeau chinois » est un chapiteau aménagé dans lequel on vient écouter des contes et des histoires mais aussi s’initier au théâtre.
Pour l’édition 2012, un stage de théâtre a été proposé du 10 au 15 juillet aux enfants de 8 à 12 ans. Animé par Clémence Lamache de l’association toulousaine Lez’arts Animés, il a concerné 14 enfants et a donné lieu à une présentation publique le 15 juillet à 20h30 sur la scène du Cabaret.

et les petits-voisins

IMG_5331LES BARATINEURS

Lectures. Un texte, des acteurs. Les 13, 14 et 15 juillet à 18h30 / La grange du Château / Arbas
A 18h30, rendez-vous est donné aux festivaliers pour venir entendre la lecture de textes portés par un ou plusieurs comédiens. En écho à la présence des deux créations du dramaturge Samuel Beckett dans la programmation de cette troisième édition, les œuvres « Rencontre avec Samuel Beckett » de Charles Juliet, « Pas », « Mal vu mal dit » et « Berceuse » de Samuel Beckett ont été lues dans la grange du château, pour une cinquantaine d’auditeurs, les 13, 14 et 15 juillet.

Ce programme a été imaginé et dirigé par Laurent Ogée, comédien, metteur en scène et directeur de la compagnie roubaisienne Le Nouveau comptoir. 

IMG_5262-2

IMG_5293

CONFiDENCES de Nihil Bordures

Installation sonore / Exposition de six portraits sonores
Les 12, 13, 14 et 15 juillet / Séances permanentes de 16h00 à 20h30 / Salle rue Pelach / Arbas

« Aller chez les gens. Parler avec eux, les rencontrer, les enregistrer.
Puis composer une musique sur eux…
Singularité de l’être.
Trouver cette tonalité, la monter en harmonies par une composition propre à chaque sujet.
La parole brute ou travaillée devient alors un « parlé-chanté » universel. Un rapport au monde comme nul autre. »

De 16h00 à 20h00, chaque jour en séance permanente, dans une grange de la rue Pelach à Arbas, Nihil Bordures, designer sonore, compositeur et musicien, a présenté sa dernière création : Confidences, plusieurs portraits sonores en quadriphonie à écouter dans un transat, une manière de mettre en son et en musique des paroles et des vies.

confidences Arbas light003

IMG_5223

EST-CE QUE LE MONDE SAIT QU’IL ME PARLE >Ktha Compagnie

Les 12 et 13 juillet à 18h30, 20h30 et 22h30 / Place du Village / Arbas
Pour cette troisième édition du Festival des Voisins, Les Pronomade(s) en Haute-Garonne / Centre National des Arts de la Rue, associé à l’évènement depuis deux années de par une précieuse aide technique, a étendu son partenariat en programmant un spectacle dans un container pour 2 acteurs, 1 vidéo projecteur et 100 poupées. Ce spectacle de Ktha Compagnie, compagnie d’Île de France, a été présenté sur la place Pène Blanque à Arbas les 12 et 13 juillet à 18h30, 20h30 et 22h30.

est-ce que le monde sait qu'il me parle?

Est-ce que le monde sait qu'il me parle?

LE THEATRE DE BARAT

Chaque soir à 21h30 / Site du festival / Barat
Pour cette troisième édition du festival, Le Théâtre de Barat a accueilli quatre spectacles :

· Musée haut, musée bas, de Jean-Michel Ribes par l’Atelier Théâtre de l’Auberge. Mise en scène Jean-Marc Brisset. Cet atelier de pratique artistique regroupe des adhérents de l’association Voisins Voisines dont sont issus un bon nombre de bénévoles impliqués dans l’organisation du festival. Il présente leur création élaborée au cours de l’année.

· Fin de partie, de Samuel Beckett, mise en scène d’Éric Sanjou par la Compagnie Arène Théâtre, Moissac.

· En attendant Godot, de Samuel Beckett, mise en scène de Laurent Ogée Par la compagnie toulousaine 3BC Cie.

· Liberté à Brême, de Rainer Werner Fassbinder, mise en scène de Nathalie AndrèsAN-NA Compagnie, Toulouse.

L’accueil de ces trois équipes artistiques régionales a été facilité par l’aide à la diffusion apportée à ces spectacles par la Région Midi-Pyrénées.

IMG_4377

PH7 BECKETT CASTELLAT

Godot 3BC 5

Fass img019

LE CABARET DE BARAT

Chaque soir à partir de 22h00 / Site du Festival / Arbas.
À 22h30 (ou parfois un peu plus tard !) s’ouvre Le Cabaret. C’est le lieu de la veillée, des bals, de la musique et des formes singulières.
Lové dans un moelleux fauteuil face à la scène, on écoute en consommant un verre, ou une boisson chaude, c’est selon. Les artistes passent au chapeau.

· Une frite dans le sucre de Alan Bennett, un monologue extrait de Talking Heads, interprété par Jean-Paul Muel. Le 12 juillet.
· Blumen Bones, concert conte, balade dans une Amérique peuplée d’icônes du blues et du rock n’roll. En deux parties le 14 et le 15 juillet. Par Nathalie Vinot (histoire et chant) et Victor Mayol (guitare et chant). 

IMG_4572

Blumen Bones 2LE FESTIVAL DES VOISINS 2012 EN CHIFFRES

Ce que fait apparaître le bilan financier 2012 :

Budget global du festival : 22 248,00 €
Recettes billetterie : 4 357,00 €
Recettes petite restauration + bar : 9 156,00 €

Part en % des recettes :
Recettes propres : 60,73% 
Partenariats d’entreprises : 2,15%
Dons : 0,94% 
Subventions : 36,18%

Le Festival des Voisins 2012,c’est aussi :
542 spectateurs, 4 soirées, 7 spectacles, 3 lectures, 4 salles – le Théâtre (145 places), le Cabaret (110 places), les dépendances du Château d’Arbas, (40 places), la salle de la rue Pelach à Arbas, (25 places) – 26 artistes, 4 techniciens et 20 bénévoles. 

encart-festival-voisins_aspet-sexposeL’édition 2011

Nous pouvons  nous féliciter d’avoir réussi à fédérer 992 spectateurs sur huit soirées. La programmation de la seconde édition a réussi le pari de rassembler un public intergénérationnel autour de spectacles aux formes et écritures éclectiques et originales. L’organisation du festival a été améliorée (accueil du public, billetterie, communication.) La communication presse a fait l’objet cette année d’un suivi plus précis et vous pouvez retrouver la revue de presse sur ce blog.

Nous remercions très chaleureusement l’ensemble des bénévoles, techniciens, artistes qui ont permis ces réussites.

En ce qui concerne l’économie de l’évènement, nous avons constaté une augmentation de nos recettes propres (billetterie, recettes bar, restaurant, crêperie et partenariats privés) qui ont permis de couvrir plus de 52% du budget global du festival. Les apports des collectivités locales ont agrémentées l’économie générale du festival sans pour autant permettre de couvrir tous les frais, c’est pourquoi nous repensons l’organisation du festival 2012 un peu différemment, sur un temps plus concentré, sans pour autant perdre de vue la qualité et l’attrait des projets proposés.

La programmation 2011 :

Vendredi 8 juillet
Inauguration. 

Spectacle. Les acteurs de bonne foi de Marivaux. Atelier Théâtre de Fougaron. Mise en scène Jean-Marc Brisset. Avec Aude Arcangeli, Philippe Bussière, Alain Duchein, Laurence Faucher, Michèle Monachon, Catherine Raoux,  Cynthia Rousseau, Anne Vanham, Lori Vanham.


Cabaret avec Monkey Business. Rockabilly (Languedoc Roussillon).
Vincent Perez, chant. Bernard Denis, guitare. Babou Rock, contrebasse. Franck Levin, batterie.

Samedi 9 juillet

Les Baratineurs. Petit lexique amoureux du théâtre de Philippe Torreton. Ed : Stock. Par Michel Broquin.

Spectacle. La cantatrice chauve de Eugène Ionesco. 3.B.C Cie (Toulouse) Mise en scène de Laurent Ogée. Avec Nathalie Andrès, Muriel Bénazéraf, Jean-Marc Brisset, Philippe Bussière.

Cabaret. Jule Box fait son cabaret (chanson française).

Dimanche 10 juillet

Les Baratineurs. Un soupçon légitime de Stefan Zweig. Par Paula De Oliveira.

Spectacle. Histoires pressées d’après Bernard Friot. Compagnie Créature. (Blagnac)
Mise en scène Odile Brisset. Avec Lou Broquin, Nora Jonquet, Michel Broquin.
Lire ou écouter les Histoires Pressées de Bernard Friot est une étrange aventure quelque soit votre âge. Avec une insidieuse tendresse, les mots inoculent une satanée petite huile essentielle d’enfance. Il vous vient du plus profond des gratouillis d’espièglerie, d’acides méchancetés de bambins tête de pioche, de pensives désespérances et cette lucide vérité qui monte du ventre des enfants jusqu’à leur bouche. Votre calvitie se pare d’épis rebelles, vos jambes fourmillent du désir de courir, à moins qu’il ne vous vienne une envie soudaine de tirer sur l’élastique de votre culotte en faisant une grimace à n’importe qui. Si vous ne comprenez pas ça, tant pis ! Votre seul remède c’est d’écouter ces histoires et c’est pressé !
http://www.cie-creature.net/ 

Cabaret avec Moonjo. Chanson Folk (Toulouse).

Lundi 11 juillet

Spectacle jeune public à partir de 4 ans. Flon-Flon et Musette d’après Elzbieta. Compagnie Créature (Blagnac). Mise en scène Odile Brisset. Avec Michel Broquin.

http://www.youtube.com/watch?v=2HgBM7TnOyE

Les Baratineurs.  lettre d’une inconnue de Stefan Zweig. Par Nathalie Nauzes

À l’Auberge de Fougaron. Spectacles

Inventaires, d’après Philippe Minyana. Atelier Théâtre de Fougaron. Mise en scène : Jean-Marc Brisset. Avec : Laurence Faucher, Michèle Monachon, Catherine Raoux.

Chambres d’après Philippe Minyana. Atelier Théâtre de Fougaron. Mise en scène : Jean-Marc Brisset. Avec : Aude Arcangeli, Alain Duchein, Agnès Granaux, Cynthia Rousseau, Anne Vanham

Mardi 12 juillet

Les Baratineurs. Claude Gueux de Victor HugoPar Nathalie Nauzes

À l’Auberge de FougaronSpectacles

Chambres d’après Philippe Minyana. Atelier Théâtre de Fougaron. Mise en scène : Jean-Marc Brisset. Avec : Aude Arcangeli, Alain Duchein , Agnès Granaux, Cynthia Rousseau, Anne Vanham.

Inventaires, d’après Philippe Minyana. Atelier Théâtre de Fougaron. Mise en scène : Jean-Marc Brisset. Avec : Laurence Faucher, Michèle Monachon, Catherine  Raoux.

Mercredi 13 juillet

Les Baratineurs. L’homme à la barbe blanche – d’apres  « Maitres anciens » de Thomas Bernard. Par Laurent Ogée.

Spectacle. Pas un jour sans une ligne, de Philippe Léotard. Avec Jean-Pierre Beauredon, Claude Delrieu.

Dans un monde de plus en plus aseptisé où l’étendard du « politiquement correct » devient la référence, le nombre des grands brûlés de l’âme, des mots et des maux ne sont pas très nombreux à brandir la fourragère du cœur, de l’intime partagé dans un souffle sans concession. Est-ce le privilège de l’âge ? J’ai besoin encore et encore de me confronter à ce type de réel, à cette immense mécanique du sens, des sens, à ces petites chimies des lâchetés, à la littérature soufrée de cet incommensurable Acteur, Auteur, Chanteur, Philosophe que fut Ange-Philippe-Léotard-Tomasi.

Choisir ses textes c’est tenter de toucher l’impossible, mesurer avec respect la profondeur des abîmes, semer avec distance son besoin d’amour, ses sentiments fracassés. Philippe Léotard sait faire passer dans son écriture ses passions et ses coups de colère, à grand renfort d’humour vitriolé ou de tendresse cachée, triturant le langage à sa guise pour composer une véritable création littéraire.

cabaret samba da mesa avec Loungitude 46

Jeudi 14 juillet

Les Baratineurs. Le jour des Corneilles   de Jean-François Beauchemin. Par Éric Lareine.

Spectacle. Et puis quand le jour s’est levé je me suis endormie, de Serge Valletti. Compagnie Cave Poésie de Toulouse. Mise en scène et interprétation : Denis Rey.
C’est l’histoire d’une fille. Une fille qui veut vivre sa vie, qui rêve de faire du théâtre. De Châteauplouc à Paris, avec ses copains d’enfance, elle nous embarque dans la dure réalité. Entre petits boulots et rencontres improbables, ils vont enchainer les aventures. Sans répit. Ils vont croiser du monde : des théâtreux, des nymphos, des foireux, des menteurs, des paumés… Et même Gilbert Bécaud !
Les années 70, les chambres de bonnes, les happenings, les tournées, les chantiers, l’amour, le sexe, la vie, la mort… Tout est là, raconté ou vécu. Avec gourmandise. Bien sûr cette fille qui nous parle d’elle, de ses amis, de ses espoirs et de ses galères, c’est un peu l’histoire de tous ceux qui ont voulu faire du théâtre, de ceux qui en font encore. Mais c’est aussi le reflet du monde, de ceux qui doutent, qui cherchent à ne pas trahir leurs désirs et leur rêves. « On ne peut pas, sans arrêt, buter contre les vitres de la réalité. Parce que la réalité, en fait, c’est comme des vitres. » Serge Valletti

Feu d’artifice et cabaret brésilien avec Loungetude46. Funk/Fusion/Latino (Sao Paulo, Brésil).

Vendredi 15 juillet

Les Baratineurs. Lecture pour les enfants 36 kilos d’espoir de Anna Gavalda. Par Odile Brisset

Spectacle. Éric Lareine et leurs enfants – Acte 2. Chanson française (Toulouse). Production du vendredi.

Cabaret programmation libre.

LE FESTIVAL 2011 EN CHIFFRES…
8 jours de festival, 22 spectacles, 992 spectateurs, 14 intermittents, 25 bénévoles,  19 895,00€ de recette totale 

affiche-web-legerL’édition 2010

1er festival des voisins – Théâtre à Barat.

Pendant six soirs à partir de 18h30, au lieu dit Barat, une programmation théâtrale à découvrir en bord de rivière, dans un coin de jardin ou sous un hangar agricole transformé en salle de spectacle. Dans un cadre champêtre, une buvette et une petite restauration permettront à chacun de prolonger la soirée en famille et entre amis.
Une programmation éclectique de pièces classiques et contemporaines, bâtie sur le seul critère du copinage notoirement entretenu entre les organisateurs du festival et les artistes invités. Des écritures, des formes et des mises en scène singulières qui sont à l’image de la vivacité des équipes de créations d’aujourd’hui. Une programmation pour tous avec des rendez-vous spécifiquement prévus pour les plus jeunes spectateurs.

Une première édition qui voit le jour grâce à la pugnacité et la joyeuse détermination des bénévoles de « l’Association Voisins – Voisines » de Barat accompagnés de l’aide technique et artistique de 3.B.C Cie.

Nous remercions la Municipalité d’Arbas pour son partenariat.

Nous remercions pour leur aide technique : La Communauté de Communes des 3 Vallées. Le COSAT – centre de vacances Pierre Baudis. Le Théâtre de la Digue de Toulouse. Le Théâtre Garonne de Toulouse. Le T.N.T – Théâtre National de Toulouse. Music’Halle – Ecole des musiques vivaces – à Toulouse.

Nous remercions Nelly Coiffure à Aspet, Larrey Communication à Arbas, L’épicerie ? « Chez Cancan » à Arbas, L’auberge de Fougaron à Fougaron, pour leur soutien.

CHAQUE SOIR A PARTIR DE 18H30

«  Les baratineuses »
Les baratineuses c’est comme lorsqu’on écoute une dramatique radio mais avec l’image en plus. Les baratineuses vous invitent sous un grand arbre, dans un recoin, ou en bord de rivière pour écouter pendant 30 minutes une histoire. Entrée libre.

« Ida ou le délire » de Hélène Bessette. (En quatre épisodes.) Interprétation : Paula De Oliveira.
Ida est déjà morte, elle a été renversée par un camion. Pourtant, devant nous, elle se raconte et reprend vie. Pour le faire elle prend toutes les voix de ceux qui croisaient son chemin. Bonne à tout faire, chez les Besson, elle passait sa vie à regarder ses grands pieds. Une vie réduite au travail. Un univers d’égoïsme, de conventions, de cruauté et d’indifférence dont Ida a été la victime silencieuse et triomphante.

 «  La maison de Claudine » de Colette. (Extraits.) Interprétation : Muriel Bénazéraf.
L’enfance heureuse de Colette à la campagne. Sido, sa mère, le père, le curé et les animaux de compagnies.

ET AUSSI A 18h30.

 Le Festival des Petits Voisins

Nos voisins ont des enfants nous avons plaisir à les recevoir. Parce que le festival des Voisins est aussi celui des petits voisins chaque soir à partir de 18h30 pendant le spectacle des grands les enfants ont leur festival

 « La chèvre de monsieur Seguin » d’Alphonse Daudet (Lettres de mon moulin). Interprétation : Nathalie Andrès avec la participation de la chèvre Renaude et du véritable M. Seguin !L’histoire de Blanquette qui voulait se séparer de son maître monsieur Seguin.

 « Alice au pays des merveilles » de Lewis Caroll. (Extraits) Interprétation Muriel Bénazéraf.
L’histoire d’Alice, une petite fille insouciante qui va suivre un lapin blanc en redingote rouge au fond de son terrier !

PROGRAMME PAR JOUR

09/07/10

 18h30. Inauguration.

 19h00. Apéro concert : « Petuvane ». Musique des Balkans.
Nicolas Pujos, saxophone. Floriant Demonsant, accordéon. Jahanguir Nazir Hugo, Doll percussion.

 21h30. «Les femmes savantes» de Molière. Atelier théâtre de Fougaron. Mise en scène de Jean-Marc Brisset. Avec : Aude Arcangeli, Christophe Breton, Alain Duchein, Laurence Faucher, Agnès Granaux, Jérôme Lecomte, Michèle Monachon, Cynthia Rousseau, Anne Vanham.
Molière nous transporte au sein d’une famille bourgeoise déchirée en deux par la folie de son chef. Une fois n’est pas coutume le chef de famille est ici une femme. Dans cette comédie Molière fustige la bêtise comme les extrémismes, et renvoi sur un même pied d’égalité femmes et hommes dans leurs travers et leurs excès.

10/07/10

18h30. Les baratineuses. 1er épisode de « Ida ou le délire» de Hélène Bessette. Avec Paula De Oliveira.

images 21h30. «Heliotropolka» de et par Nathalie Vinot. Mise en scène de Christian Brazier.
Au commencement une étoffe rouge, puis une voix derrière, des mots étranges, un sabir foutraque et soudainement tombée des nues, une drôle de créature apparaît. Abigaël Vésicule, c’est son nom, ouiiii ! Des mains bavardes, un corps exubérant, une langue inventive, résolument féminine, elle raconte ses vies et morts successives. Petite guerrière échappée d’un futur moyenâgeux, elle nous entraîne dans la quête mystérieuse et frénétique de son « endedans ». « Mais oui, car personne rien nous dire sur utérus intergalactique ! »

 11/07/10

 18h30. Les baratineuses. Second épisode de « Ida ou le délire» de Hélène Bessette. Avec Paula De Oliveira.

 Unknown21h30. « Du pain plein les poches » de Matéi Visniec. Compagnie Beaudrain de Paroi. Mise en scène Jean-Pierre Beauredon. Avec Philippe Bussière et François Fehner.
« Un puits où l’on a jeté un chien, à qui on jette du pain. Le sortir de là, comment faire ? Enjeu d’un dialogue absurde, qui tient en haleine. C’est très écrit, musical, noir jusqu’à la moelle, drôle de bout en bout, tragi-comique, délirant, pétri de fantastique. Avec les deux acolytes de la pièce, on pense évidemment à Samuel Beckett, on attend sans relâche que sorte ce foutu chien, égrenant avec eux les avanies d’une vie humaine, les travers de nos sociétés, nos mochetés, nos crimes et nos manques de grandeur. On rit à se tordre les mains, partagés entre rire et larmes, de cette fable moderne qui nous va comme un gant. »

 12/07/10

 18h30. Les baratineuses. « La maison de Claudine» de Colette. (Extraits.) Avec Muriel Bénazéraf.

 21h30. « Chroniques des tournées. » de et par Luc Tremblais.
Un acteur, un carnet, un stylo, une chaise et des choses à dire. L’acteur s’ennuie, alors il se parle. Il aime le théâtre. Et c’est même pour ça qu’il en fait. Il aime raconter, alors il se raconte. Il fait des essais, comme au Rugby, son sport préféré. Il est un peu ovale comme un ballon de rugby. Il rentre sur scène comme en mêlée. Il aime la musique des mots. Mais il aime aller au delà de la musique. Il parle des villes traversées, des coulisses, des gens qui l’entourent. Il parle du plaisir, de l’ennui, des heures qui s’allongent, du temps qui passe trop vite. D’ailleurs, il parle peut-être trop. Il parle de ses tournées pour ne pas trop tourner en rond dans ses chambres d’hôtel.

13/07/10

 18h30. Les baratineuses. 3ème épisode de « Ida ou le délire» de Hélène Bessette. Avec Paula De Oliveira.

 Visuel ALPH jar19h30. Promenade théâtrale sur un chemin de campagne autour « d’Alphonse » de Wajdi Mouawad. D’après « Alphonse, ou les aventures extraordinaires de Pierre-Paul-René, un enfant doux, monocorde et qui ne s’étonne jamais de rien » de Wajdi Mouawad. Bande d’Art et d’Urgence. Conception et interprétation de Corinne Méric.
Alphonse a disparu ; il n’est pas rentré de l’école un soir et depuis, tout le monde le cherche : sa famille s’inquiète, la police enquête, à l’école on se renseigne. Alphonse, lui, marche sur un chemin de campagne et fait face à la plus grande expérience de sa jeune vie : l’invisible. Alphonse c’est un conte, un souvenir, une enquête policière, un voyage, ou un rêve… Un récit déambulatoire pour tous à l’attention des jeunes spectateurs.

laurent ogée « Les chaussures de M. Deshimaru » d’après L’Annulaire de Yoko Ogawa. AN-NA Compagnie. Adaptation et mise en scène de Laurent Ogée. Avec Nathalie Andrès.
Dans un improbable laboratoire où des clients peuvent venir faire naturaliser un objet ou un souvenir de leur vie, une jeune fille travaille à l’accueil. Le laboratoire est dirigé par M. Deshimaru, un quinquagénaire énigmatique. Au fil des saisons, une relation ambiguë se tisse entre la jeune fille et le vieil homme, oscillant entre désir et possession. Comme gage de cette relation, M. Deshimaru offre à la jeune femme une paire de chaussures. Il lui impose la contrainte de ne jamais les quitter.
Dans cette adaptation resserrée du récit de Yôko Ogawa « L’Annulaire », la comédienne, seule en scène, incarne tous les personnages de l’histoire. Simultanément narrateur et actrice, elle use de l’amplitude de sa voix et des artifices de la technique pour restituer toute l’étrangeté de l’univers de la romancière japonaise.

 23h00. Feu d’artifice.

 14/07/10

 13h00. Pique nique des voisins. Chacun amène sa spécialité culinaire et viens partager avec son voisin. Des barbecues seront installés pour les grillades. Un moment de pure convivialité.

 18h30. Les baratineuses.
Dernier épisode de « Ida ou le délire» de Hélène Bessette. Avec Paula De Oliveira.
La maison de Claudine » de Colette. (Extraits.) Avec Muriel Bénazéraf

 19h30. « Alphonse, ou les aventures extraordinaires de Pierre-Paul-René, un enfant doux, monocorde et qui ne s’étonne jamais de rien » de Wajdi Mouawad Bande d’Art et d’Urgence. Conception et interprétation de Corinne Méric.

 20h30. Apéro cirque : Groupe « Fanga be » issus du Lido, école du cirque de Toulouse. 

 Exposition21h30. « Orlando » en concert. Chansons rosses et jubilatoires. Avec Aïda Sanchez : chant, piano ; Christelle Boizanté : chant, percussions ; Frédéric Marchand : chant, accordéon, piano.
Sous ce nom inspiré d’un roman de Virginia Woolf, se cachent des personnalités volcaniques, qui échangent volontiers rôles, instruments, sexes, baisers et places devant le micro. Avec une complicité qui fait plaisir à voir, ils et elles aiment jouer théâtre autant que notes. Boxent, caressent, se lâchent avec réserve, se retiennent avec fureur et même parfois l’inverse…Orlando, c’est la valse des sentiments exacerbés, des révoltes à pleine gueule, des tristesse insondables, des bonheurs inébranlables, des délires à neurones pétés. Une performance musicale, visuelle et poétique dont on ressort, tout excité !

Chaque soir des surprises à l’heure de l’apéro et une petite restauration avant et après le spectacle.

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :